• Un descriptif précis de la procédure administrative par l'oeil d'un acteur majeur de  ce combat : Mattin Etxecopar, représentant ELB au comité SAFER.

    Nizibar Laborari


    1 commentaire
  • Ça y est c'est signé !!


    votre commentaire
  • La soirée "réseaulution" avec projection et présence de la réalisatrice Marie Monique Robin.
    Nous y serons aussi,


    Au plaisir de vous y voir.affice fete transi 1 verso ok

    Affiche fête transition recto


    votre commentaire
  • Pour fêter le dénouement de l'attribution des terres de Nissibart, nous vous invitons à passer une journée conviviale le dimanche 22 février.
    Soyez donc les bienvenus sur place pour partager un méchoui à la mi-journée, un repas sur le principe de l'auberge espagnole, venez avec vos amis et vos instruments de musique si ça vous dit, votre petit bout de soleil et de chaleur humaine.

    Merci de prévenir si vous envisagez de venir.
    <wbr>

    Bonne journée et à bientôt

    L'équipe de Nissibart</wbr>


    votre commentaire
  • Bonjour à tous,
     
    Voici un article que nous rêvions d'écrire depuis un an :
     
    Le comité directeur SAFER s'est officiellement prononcé pour l'attribution de l'intégralité des surfaces (22ha) de Nissibart au GFAM.
    Les résistances au maintien de cette exploitation sur la base du projet d'installation de Robin sont restées vives mais toutes les garanties apportées ont fait pencher la balance.
    À nos yeux, ce n'est que justice aux vues de l'historique de la ferme, du dossier "béton" présenté et des avantages liés à l'acquisition en GFAM (finalité agricole du lieu, non-revente du bien sur le long terme, soutien moral et technique, statut de fermage, ...).
    Cette décision est symbolique en mettant en évidence les blocages qui freinent l'accès au foncier pour les hors-cadres familiaux ainsi que le poids de la solidarité, de la mutualisation et du débat de société.
    Cette victoire est celle de ceux qui veulent voir un changement dans l'organisation du monde agricole, ceux qui préfèrent soutenir l'humain plutôt que le chiffre d'affaires, ceux qui pensent qu'en se fédérant localement l'on peut gagner en autonomie.
    Le parcours  montre également que ce genre de situation a toutes les chances de se reproduire, qu'il faudra à nouveau se battre pour réclamer une cohérence de la part des institutions politiques et l'abandon des arguments discriminatoires, restons vigilants et actifs !
     
    Sur place, place au concret ! L'objectif premier sera de rénover le lieu (débroussaillage, clôtures, bâtiments,...) tout en continuant à s'organiser collectivement pour que le lieu se développe autour de valeurs humaines et d'activités en accord avec la nature environnante et les besoins du lieu.
    Pourrons nous enfin débattre au sujet d'une agriculture alternative (biodynamie, vivrier, permaculture,...) sans être décrédibilisés pour l'accès au foncier et le maintien de la ferme ? La pratique pourra aussi apporter des réponses.
     
    Avant toutes choses il est important de célébrer cet événement : nous prévoyons une journée de fête à Nissibart, très probablement le dimanche 22 février, nous annoncerons plus précisément dans un autre mail.
     
    En dernier point nous souhaitons rappeler l'importance de continuer la souscription par l'attribution des parts restantes (75€) et ainsi faciliter le redémarrage de la ferme.
     
    Merci à tous et à bientôt.
     
    Le comité de gérance du GFAM de Nissibart

    votre commentaire